Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 16:23

PARIS, 4 déc 2008 (AFP) - L'année Olivier Messiaen connaîtra son point d'orgue autour du 10 décembre, jour du 100e anniversaire de la naissance de ce compositeur de musique contemporaine à la popularité exceptionnelle, comme l'attestent les 1.500 concerts organisés en 2008 dans le monde en son hommage.

Depuis janvier, artistes, orchestres et autres institutions musicales ont rendu hommage à l'organiste, au pédagogue, au théoricien, à l'ornithologue mais surtout au compositeur qui, plus de 15 ans après sa mort (le 27 avril 1992), sonne toujours comme un contemporain mais est déjà vu comme un classique.

Le piano -- l'instrument de sa seconde épouse, Yvonne Loriod -- tient une place essentielle dans le catalogue du compositeur, riche de plus de 80 pièces.

Son nom restera aussi associé à l'orgue, qu'il a pratiqué pendant six décennies à l'église parisienne de la Trinité, où une plaque commémorative sera posée le 10 décembre.

Amoureux du plain-chant grégorien, Messiaen était un catholique convaincu. Sa foi se lit dans le titre voire le propos de ses oeuvres, comme dans "Et exspecto resurrectionem mortuorum" et dans son unique opéra, l'imposant "Saint François d'Assise".

Le maître confessait aussi une passion singulière pour l'ornithologie, convaincu que "les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète".

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article

commentaires

Louis Latourre 07/01/2009 09:10

Voici le copié-collé d'un récent échange de mails entre deux amies, l'une professeur de littérature l'autre musicologue.
Le récit détaché que fait Eléna de la cérémonie du 10 décembre 2008 en l’église de la Trinité ne m’en semble pas moins émouvant.

__________________________

Agnès

Et puis, parle-moi de cette messe du centenaire de Messiaen : qu'est-ce qu'on y a fait entendre ? est-ce que le côté mondain n'a pas contrecarré l'émotion ? Mais je suis sûre que, pour toi, la musique - et le souvenir de Messiaen - auront été plus forts que le reste.

Elena

oui d'autant plus qu'il n y avait la que de la simplicite et de l emotion, - peu de monde pour un si grand homme -, et de la justesse de parole, justesse de choix de textes religieux et de musique d orgue
je suis trop fatiguee pour en parler
mais la oui j ai parle avec diverses personnes... je te dirai dans le prochain envoi
je crois que le Jour du Seigneur sur A2 dimanche matin diffusera le reportage

ecoute ceci si tu veux
ce n etait pas joue lors de la ceremonie, mais l'atmosphere est un peu la meme je trouve

http://www.dailymotion.com/video/x4wu6y_olivier-messiaen-inedits-ondes-mart_creation

je crois que les parties en monodie de chant d oiseau au piano ou a l onde seuls ou se repondant sont des inclusions bien ulterieures d Yvonne Loriod qui est en train de mourir a l hopital a cette heure ou je t ecris
______________________________

Agnès

Yvonne Loriod est en train de mourir, pendant qu'on célèbre Messiaen. Pour moi, ça a quelque chose de très beau et de très intense.
Si elle est croyante, elle est dans la paix parce qu'elle va le retrouver (sauf si elle souffre).
Je me souviens de son sourire en le regardant, sur une des videos que tu m'avais envoyées.

Du coup, j'ai réécouté les "Liturgies de la présence divine" : magnifique...

J'essaierai de regarder Antenne 2 dimanche matin.

Le dialogue du piano et des ondes Martenot est étonnant dans ce que tu m'as envoyé.
Et j'ai écouté d'autres pièces aux ondes Martenot (avec Youtube, j'élargis autour de que tu m'envoies ; je
continue les explorations...).



Elena

heureuse que la beaute ou des beautes de Messiaen te touchent
Louis a ecoute et vu Messiaen plusieurs fois dans cette grande Trinite

il n'y avait que cent cinquante personnes pour cette ceremonie
deux ou trois personnes au fond de l eglise renseignaient les arrivants, une femme jeune approche l une d elles et demande des nouvelles d Yvonne Loriod ce qui nous arrete, j ecoute
elle n est pas en etat de venir
je demande a mon tour peut elle lire du courrier
je ne sais pas m est il repondu
la femme me demande qui je suis je reponds, l interroge a mon tour
je suis la femme de Pierre Laurent Aymard pour moi Messiaen est un dieu

echanges emus

elle me demande si Claude Samuel sera la je ne le sais pas plus qu elle

Remettez lui votre lettre il est le plus proche d Yvonne Loriod

apres c est la messe
nous sommes au dernier rang des participants et vu le peu de monde ca ne fait pas tres loin des officiants
le jeune homme a ma droite me demande
Voulez vous garder ma serviette je vais faire la premiere lecture
le texte qu il lit de la Bible est tres musical meme traduit en francais, comme le sera l extrait de l Evangile
le passage de l Evangile relate l annonce faite a Marie

les cures ont tres bien parle, sont alles a l essentiel, l energie la patience le courage et la difficulte de composer que recompense l inspiration
quand j y repense c est etonnant de quoi se melent ces cures
ce n est pas leur job, de quoi parlent ils
c est ainsi que je vois la composition moi aussi, et Louis la composition poetique, un acte de patience sans illusion mais pas pessimiste sinon on n essaierait meme pas

la plaque commemorative est devoilee
difficilement
mais le rassemblement au fond de l eglise est emu et souriant
on ne voit rien sur le marbre c est trop neuf
on devra s approcher apres les discours du cure du maire pour distinguer ce que le temps la patine et la poussiere retombee reveleront
le profil de Messiaen est un tout petit peu serieux severe, mais bon c'est aussi l un de ses visages

ensuite salon des mariages collation petits fours champ' etc ils ne sont pas radins

l'editeur Leduc
me fait sourire interieurement, je pense a ce qu Yvonne Loriod avait dit a Louis
Mon mari s 'est fait manger par ses editeurs

Long entretien avec le facteur d'orgue Olivier Glandaz, Messiaen a vraiment pu s appuyer sur lui il lui vouait pleine confiance
Celle qui tient l'orgue de choeur vient nous trouver nous donne ses coordonnees pcq j ai dit que Georges Delvallee etait le beau frere de Louis
Elle veut absolument le rencontrer
Glandaz et un ou deux autres nous font un eloge pas possible de Delvallee, et quand elle est partie Glandaz me demolit l'organiste de choeur je cite
Messiaen detestait tout ce qu elle faisait, elle se proclame son assistante c est faux, c est fou tout ce qu on decouvre d intimes de Messiaen depuis qu il est mort etc.

Glandaz dit qu Yvonne Loriod est sous assistance medicale, attaque cerebrale, inconsciente et prolongee
plus en etat de lire

deja que nous n avions rien mange


Un homme jeune que je prends d abord pour un gay me demande si je souhaite boire qqch
je vois sol col blanc sa croix c est le plus jeune cure
Louis raconte bcp de souvenirs sur Messiaen, il ne manque pas la viree en moto jusq a l eglise de St Theoffrey a cote de laquelle il est enterre aujourd hui
Il dit que la foi de Messiaen loin des teles des journalistes dans une petite chapelle perdue etait indubitable

Le cure dit que nous pouvons prier Messiaen
il me fait la meilleure impression du monde

ensuite j aide les organisateurs a debarrasser

a l'accueil sont vendus a un prix derisoire deux beaux livres Messiaen et la foi Messiaen et l orgue
la boutiquiere est accueillante

je vois dans les livres des copies de manuscrits d Yvonne Loriod, je parle de la lettre que Louis a recue d elle en mai trois semaines apres le deces de son epoux
ca declenche l interet
ici on recueille tout, envoyez nous le lien etc.

je retournerai a la Trinite je t acheterai les livres si tu veux

________________________________________________________


Voilà, le récit parle de lui-même.
Une copie de la lettre qu’évoque Eléna se trouve dans le site « theatreartproject.com » sous la fenêtre « COULEUR GUALTIERI ». L’extrait vidéo concernant la couleur et les glacis est lisible sous les navigateurs Mozilla Firefox ou Netscape.