Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 18:24

JOHANNESBURG, 26 mai 2009 (AFP) - Dans l'ancienne mairie de Johannesburg, trône un imposant orgue aux tuyaux couleur or. L'instrument quasi centenaire est très délabré mais il devrait rapidement retrouver de sa superbe à l'image du centre ville en pleine réhabilitation.

        Des experts étudient minutieusement les claviers, les pédales et les tuyaux de l'orgue, dans le cadre d'un projet de restauration d'un montant de plusieurs millions de dollars.

        L'objectif est de faire de l'ancien hôtel de ville un passage obligé pour les touristes qui s'aventurent dans le centre de la capitale économique sud-africaine, repère pendant des années de gangs violents et aujourd'hui en pleine transformation.

        "C'est l'un des plus beaux orgues que j'aie jamais vus. Regardez ce magnifique travail du bois. C'est une véritable pièce d'art", s'enthousiasme un facteur d'orgue autrichien, Wendelin Eberle, en admirant la structure qui encadre l'instrument à vent.

        L'orgue a été construit en 1916 par les Britanniques Norman&Beard, trente ans après le début de la ruée vers l'or qui a donné naissance à Johannesburg. Il a été conçu pour accompagner un choeur ou un orchestre lors de réceptions à l'hôtel de ville.

        Mais l'orgue, comme l'ancienne mairie, a souffert pendant la lutte contre le régime d'apartheid et dans les années qui ont suivi l'avènement de la démocratie en 1994. Le bâtiment a ainsi été la cible d'une attaque à la bombe en 1988.

        Aujourd'hui, l'orgue est à l'image d'une grande partie du centre-ville: délabré. De petits malfrats ont volé des tuyaux et des pièces ont été dévorées par les rats, tandis que de nombreux hommes d'affaires ont déserté le centre ville abandonné aux gangs, squatters, prostitués et trafiquants de drogue.

        "Il y a eu tellement de destructions de la part de gens qui ne savaient pas ce qu'ils faisaient", constate M. Eberle, qui parcourt le monde pour restaurer des orgues.

        Depuis six ans, l'imposant bâtiment de l'hôtel de ville abrite le parlement de la province du Gauteng, qui englobe la région de Johannesburg. L'orgue, situé dans le hall est, lui, resté à l'abandon.

        Le gouvernement n'a pas les moyens de le restaurer: il a réduit drastiquement ses dépenses culturelles pour lutter contre la pauvreté, le chômage et la criminalité. C'est donc l'ambassade d'Autriche en Afrique du Sud qui s'est proposée de financer sa rénovation.

        Ce travail pourrait prendre trois ans. Il nécessite la restauration de centaines de tuyaux, qui pour certains font seulement quelques millimètres de large et d'autres 50 cm de diamètre et jusqu'à 10 mètres de hauteur.

        "L'orgue est le roi de tous les instruments, il peut accompagner un orchestre et il peut se faire suffisamment discret pour accompagner un chanteur", estime l'ambassadeur autrichien, Otto Ditz.

        C'est "un orchestre à lui seul, il a différentes voix", juge M. Eberle.

        Et le chef d'orchestre du Philharmonique de Johannesburg, Michael Hankinson, de rêver à voix haute: "De nombreux choeurs dans les townships ne peuvent pas s'offrir des instruments, sans parler d'un orchestre. S'ils pouvaient avoir accès à cet orgue, ce serait formidable."

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article

commentaires