Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 09:13

Le Dimanche 11 Janvier à 18 heures, à l’Espace Jean-Vilar d’Amilly, le Quatuor Rincontro interprétera « Tension et passion » avec des œuvres de Jadin, Mozart, Richter et Haydn.
Ce quatuor se compose de Pablo Valetti, violon : Mauro Lopes Ferreira, violon ; Patricia Gagnon, alto et Petr Skalka, violoncelle

Le Quatuor Rincontro est issu d'une complicité et d'une amitié de longue date. C'est notamment grâce à l'ensemble Café Zimmermann, dont ils sont les membres fondateurs, qu'est né le projet d'une collaboration commune, visant à étendre leur recherche au répertoire classique, plus précisément à celui du quatuor à cordes.
Leur tradition de rigueur dans le travail, tant par l'étude du contexte historique, de l'interprétation et des compositions demeure leur préoccupation première. De même qu'aux chef-d'oeuvres du répertoire du quatuor à cordes, le Quatuor Rincontro dédie son travail aux oeuvres qui ont pu inspirer les grands compositeurs classiques ou à celles que ces compositeurs ont pu inspirer.

Pour ce concert, il a choisi des oeuvres de H. Jadin, J. Haydn, F.X. Richter et W.A. Mozart, et en particulier son quatuor K. 665, connu sous le titre « les Dissonances ». 

 

Renseignements et réservations :

A l’Espace Jean Vilar Tél. : 02.38.85.81.96.
Au Service culturel de l’AME  Tél : 02.38.95.02.15
Plein tarif : 17 € - Tarif réduit et de groupe : 12 €
Tarif enfant < 12 ans: 5 €
Gratuit pour les élèves de l’école municipale de musique d’Amilly
Abonnement 3  concerts : 45 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Michel Saincierge
commenter cet article

commentaires