Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 19:39

La France lance son orchestre d'enfants des quartiers, DEMOS

PARIS, 22 avr 2010 (AFP) Par Benoît FAUCHET

 

Depuis janvier, 450 enfants des quartiers populaires de Paris et de banlieue, sans connaissances musicales, participent à un orchestre inédit en France: baptisé DEMOS, il est destiné à abattre les barrières socio-culturelles qui entourent la pratique de la musique classique.

Ce "dispositif d'éducation musicale et orchestrale à vocation sociale" (DEMOS, "peuple" en grec) est une initiative du Conseil de la création artistique, qui compte la mener à titre expérimental jusqu'en juillet 2012, pour un coût d'environ 1 million d'euros par an.

 

La France a déjà des orchestres à l'école ou en conservatoire. Mais il lui manquait un dispositif à dimension sociale, comme au Brésil (projet Gouri) ou en Ecosse (Big Noise). Et surtout au Venezuela, dont le "Sistema" a formé en 35 ans plus de 250.000 musiciens, tel le chef prodige Gustavo Dudamel.

L'Orchestre des jeunes DEMOS réunit hors temps scolaire, à un rythme relativement soutenu (deux fois deux heures par semaine), une quinzaine d'enfants de 7 à 12 ans dans trente lieux différents, souvent en "zone urbaine sensible" (ZUS).

Les élèves jouent d'instruments à cordes, de bois ou de cuivres. Ils s'immergent dans la pratique musicale sans passer par la case solfège, qui serait un préalable rédhibitoire pour beaucoup d'entre eux.

 

Dans le XIIIe arrondissement de Paris, Sherlyne, Anthony et quelques autres se retrouvent les lundis et vendredis, munis des violons ou altos qu'on leur a prêtés. Deux adultes les encadrent: un membre de l'Orchestre de Paris -- partenaire du projet avec l'Orchestre Divertimento -- et une musicienne intervenant en milieu scolaire.

"On arrive à leur faire faire quelque chose au bout de trois mois", confie à l'AFP Antonin André-Réquéna, violoniste à l'Orchestre de Paris. "Cette idée de collectif, c'est beaucoup plus ludique. Les enfants apprennent beaucoup plus vite que ceux que j'ai au conservatoire", confirme sa collègue Jasmine Collet, altiste et dumiste.

 

La séance commence par le rassemblement des enfants, en rond. Une fois l'instrument et l'archet bien en main, ils jouent quelques notes simples, souvent des cordes à vide, d'abord sans partition. Quand le virtuose de l'Orchestre de Paris entonne sa partie, la musique prend forme: il s'agit du célèbre thème principal de l'ouverture de "Roméo et Juliette" de Prokofiev.

Les élèves en redemandent. "On s'amuse, on n'a pas toujours à répéter la même chose", résume Daana, huit ans.

Avec l'aide de sociologues, les responsables de DEMOS observeront "ce qui se passe sur le plan de la pédagogie musicale et de l'intégration sociale, sans faire d'angélisme", assure Laurent Bayle, membre du Conseil de la création artistique. "Je serais un menteur ou un naïf si je disais que les 450 enfants se retrouveront, à la sortie, dans des conservatoires", dit-il.

 

Déjà, les 30 juin et 1er juillet prochains, ils se rendront à la prestigieuse Salle Pleyel pour une première prestation publique. "Je sais qu'il va y avoir des regards suspicieux mais on n'est pas dans la démagogie", affirme Olivier Flament, chef de projet à l'Association de prévention du site de la Villette (APSV), qui pilote l'opération. "Ce sera un moment populaire, on ne sera pas dans la démonstration", promet-il.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article

commentaires