Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 20:08

ban_resmusica.jpg

 

LE MAGAZINE


L’événement de ce mois de février est le Festival

Présences de Radio France dédié au compositeur

et chef d’orchestre Esa-Pekka Salonen. ResMusica

vous propose un dossier qui lui est consacré, avec

portrait, entretien et chroniques de disques et concerts,

 dont l’ouverture du Festival Présences 2011.

 

LA SCENE


Les premières semaines lyriques de l’année

sont sous le signe des tubes ! On retrouve les

productions très attendues de Carmen par les

 deux opéras de Lorraine, de Werther de Massenet

à Lyon dans une mise en scène du chanteur

Rolando Villazón et à Montréal alors que

 l’opéra de Paris propose Giulio Cesare de Haendel

avec le tandem Natalie Dessay / Laurent Pelly.

Plus original, mais mal présentée, la Francesca da Rimini

de Zandonai à Bastille avec Roberto Alagna.

 Ailleurs, le public se rassasie avec Aida [Cologne],

 L’Italiana in Algieri [Bordeaux], Don Pasquale [Tours]

et Eugène Onéguine [Valencia]. En France, la palme

de la prise de risque revient à Angers-Nantes Opéra

avec le rare Viol de Lucrèce de Britten ; en Suisse,

les opéras de Genève et Berne sortent des sentiers

 battus avec Les Puritains de Bellini et

 Les Joyeuses commères de Windsor de Nicolaï.

Le défilé permanent des grands chefs d’orchestres

 nous vaut des soirées dirigées par : Dudamel,

Masur, Jurowski, Haitink et Salonen. Du côté

 des récitals, les jeunes talents [Lise de La Salle]

 alternent avec des légendes [Thomas Hampson].

Du côté de la danse, l’Opéra de Paris offre

son traditionnel spectacle ouvert à ses danseurs

qui deviennent chorégraphe. La même institution

se décentralise en banlieue parisienne pour un

spectacle sans risques mais excellent avec des

 extraits des grands ballets. Du côté des stars

de la chorégraphie, Marie-Claude Pietragalla avec

 sa Tentation d’Eve et Maguy Marin déçoivent les

attentes. Fort heureusement, ATDK

(Anne Teresa de Keersmaeker) enchante avec

son dernier spectacle.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article

commentaires