Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 15:24
 

OUVERTURE DU FESTIVAL CLASSIQUE AU VERT !

Classique au Vert inaugure l’ouverture de sa nouvelle édition à travers un week-end placé sous le signe de l’aventure !
Au programme : des musiciens partis à la découverte de nouveaux sons et de nouvelles formes. Andrei Korobeinikov, brillant émule de la très classique école russe de piano, se lance dans l'improvisation tandis que le Quatuor Tana, qui a choisi pour nom le diminutif de la capitale de Madagascar, explore des continents de musiques rares.


Andrei Korobeinikov © Irène Zandel

SAMEDI 2 AOÛT

  • SCENE OUVERTE AUX AMATEURS
  • à 11H

Céline Erikan, piano et

Constance Gabillet, soprano
Œuvres de W.A. Mozart, G. Paisiello,

J. Brahms, R. Schumann, J. Haydn,

G. Bizet, M. Ravel, G. Faure et J. Offenbach.
Voir la programmation détaillée


  • CONCERT DE 16H

ANDREI KOROBEINIKOV, piano

Meilleur musicien de la décennie ! C'est la distinction qu'a reçue le pianiste Andrei Korobeinikov à sa sortie à 19 ans du Conservatoire de Moscou. Et impossible de citer tous les concours qu'il a remportés en l'espace de 10 ans ! Le jeune homme, 28 ans aujourd'hui, pourrait se contenter de captiver le public avec son invraisemblable virtuosité. Ce n'est pas son genre. Andrei Korobeinikov, musicien avant tout, s'est pris de passion pour la composition et se lance dans l'aventure de l'improvisation. Il place la barre très haut en improvisant sur une pièce, elle-même improvisée du génial jazzman Keith Jarrett, puis sur des œuvres mythiques de Bach et de Beethoven. Enfin, il conclut sur des ragtime du roi du genre, Scott Joplin.

Keith Jarrett, Concerto Koln (1ère partie)
Jean-Sébastien Bach, Concerto italien BWV971
Ludwig van Beethoven, Fantaisie en sol mineur, op. 77, 6 Ecossaises, Wo0 83
Scott Joplin, 5 Ragtime


Quatuor Tana © Nicolas Draps

DIMANCHE 3 AOUT

  • SCENE OUVERTE AUX AMATEURS -
  • à 11H

TRIO CARAVEL
Florian Dantel, violon ;

Angèle Martin, violoncelle ;

Pierre‐Bastien Midali, piano
Œuvres de J. Brahms, A. Piazzolla et F. Lenoir & G. Tessé.
Voir la programmation détaillée


  • CONCERT DE 16H

QUATUOR TANA
Antoine Maisonhaute, violon
Pieter Jansen, violon
Maxime Desert, alto
Jeanne Maisonhaute, violoncelle

C'est à Tananarive, la capitale de Madagascar surnommée par ses habitants « Tana », qu'a été fondé par le violoniste Antoine Maisonhaute le quatuor éponyme. Avec un tel acte de baptême, difficile de ne pas se sentir explorateur et aller dénicher des partitions rares pour quatuor à cordes. Tels Nevermore (1986) du compositeur marocain Ahmed Essyad nourri à la fois par les musiques arabo-andalouse et occidentale ou Crescent Scratches de Yann Robin (2011) qui se réfère aux techniques de jeu développées par les DJ sur leurs platines. Ou bien encore le mystérieux Quatuor n°1 (1953) du hongrois György Ligeti sous-titré « Métamorphoses nocturnes » et le rare parce qu'unique Quatuor à cordes de Debussy écrit en 1893.

Ahmed Essyad, Never More
György Ligeti, Quatuor à cordes n°1
Claude Debussy, Quatuor à cordes, en sol mineur op.10
Yann Robin, Quatuor à cordes n°2, Crescent Scratches

 

CLASSIQUE AU VERT C’EST AUSSI :


© Jean-Baptiste Millot

  • Un festival « amateurs »

Durant tout l’été, le festival Classique au Vert ouvre aussi ses portes aux amateurs avec un véritable festival « off ». A l’instar des concerts sur la grande scène, la programmation de ce festival « off » propose 14 concerts réunissant des formations très variées sélectionnées par l’équipe de Classique au Vert. Vous aimez la musique de chambre, ou vous préférez les chœurs basques ? Cette scène est pour vous !


Z'animaux musiciens, le Pianiste © DR


Bacason © DR

  • Une galerie en plein air
  • avec une exposition et une installation

Les Z’animaux musiciens :

réalisée par le sculpteur Michel Audiard, cette exposition originale et acidulée allie mythologie et pop art à travers une trentaine de figures mi-homme mi-animal. Elle représente un orchestre mozartien bien particulier qui fera le plaisir des petits et grands.

 

Les Jardins miniatures : 

proposée par la compagnie aKoustéa, cette installation sonore interactive allie sensation et musique. Après le jardin des sensations en 2012, Classique au Vert est heureux d’accueillir à nouveau la compagnie d’Alexandre Levy et invite tous les publics (à partir de 12 mois) à vivre une expérience intime et musicale en explorant ces quatre Jardins miniatures.
Dans le cadre de cette installation interactive, aura lieu le 6 septembre à 10h une rencontre autour de la thématique de la petite enfance et de la création musicale organisée par Futurs Composés.


© Jean-Baptiste Millot


© Jean-Baptiste Millot

  • Des rencontres inattendues

Les « avants concerts» :

organisés en amont du concert de 16h, ces rencontres-conférences animées par des musicologues permettent au public de découvrir les œuvres du programme de chaque concert et leur offrent les clés pour une écoute plus approfondie.
Les samedis et dimanches à 14h (Patio – Pavillon 13)


Les « après concerts » :

organisés à l’issue du concert, le public est invité à échanger avec les artistes autour d’une « causerie » et d’une séance de dédicace.
Les samedis et dimanches vers 17h30 (Patio – Pavillon 13)


Plus d'informations sur

les animations du festival

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Michel Saincierge
commenter cet article

commentaires