Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 20:32

 Antonio Stradivarius

 PARIS, 4 déc 2009 (AFP) -    Une équipe de chercheurs a publié vendredi dans une revue de chimie allemande les résultats d'une étude portant sur le vernis appliqué par Stradivarius (1644-1737) sur ses instruments, qui révèle que le célèbre luthier avait recours à des matériaux simples, d'usage courant.
L'étude, publiée dans la prestigieuse Angewandte Chemie International Edition, a été menée durant quatre ans par une équipe d'une douzaine de chercheurs français et allemands sur cinq violons conservés au Musée de la musique (Cité de la musique) à Paris.
"Nous avons découvert que Stradivarius avait employé des composants communs et facilement disponibles, qui étaient habituellement utilisés parmi les artisans et artistes du XVIIIe siècle", écrivent les signataires de l'article, sous le titre "La nature de l'extraordinaire finition des instruments de Stradivarius".
 Grâce à des analysées effectuées en microscopie infrarouge au synchrotron SOLEIL (plateau de Saclay, près de Paris), l'équipe a pu déterminer la composition chimique du vernis, constitué de deux très fines couches.
La première, à base d'huile, pénètre légèrement le bois de l'instrument. Elle est recouverte d'une seconde, mélange d'huile et de résine de pin, auquel Stradivarius a incorporé différents pigments utilisés en peinture.
"Cette étude met en évidence l'intention de Stradivarius de donner à ses instruments leurs célèbres teintes rouges", explique dans une synthèse l'équipe de recherche, selon laquelle cette technique pourrait "expliquer la chatoyance des reflets et la texture des bois vernis des violons".
"Autant on n'a pas d'indice qui permettrait de dire que le vernis a une influence sur le son, autant la présence de ces pigments, dans les quatre instruments les plus tardifs, montre une intention de colorer le vernis", a expliqué à l'AFP Jean-Philippe Echard, ingénieur-chimiste au laboratoire de recherche et de restauration du Musée de la musique à Paris.
"C'est la même technique que celle qu'utilisaient les peintres de chevalet, comme les Vénitiens, ceux d'Italie du nord, pour faire les nuances des carnations ou figurer la richesse des draperies rouges", a-t-il ajouté.


En complément :

link

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 19:03

EGLISE SAINT-AMAND DE THOMERY
 
SAMEDI 19 DECEMBRE
à 20 h 30
 
CONCERT DE NOEL
 
 
Flûte, Hautbois, Chorale, Orgue
 
 
Stéphane Seyer,
flûte traversière
Jean-Emmanuel Gonzales, hautbois
Chorale Saint-Amand, direction Stéphane Seyer
Jean-Michel Saincierge, orgue
 
Entrée libre,
quête au profit de l'association
 "Les Enfants du Mékong"
 
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 18:59

 
Un nouveau festival à Puteaux

Le chef italien Marco Guidarini n'est plus directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Nice et assure désormais la direction artistique d'un festival: les Rencontres musicales de Puteaux (Hauts-de-Seine), qui tiendront leur première édition à partir de samedi et jusqu'au 18 décembre.
Quelques vedettes devraient permettre à la manifestation de se faire un nom: la soprano belcantiste américaine June Anderson, Soeur Marie Keyrouz, Smaïn en récitant dans "Pierre et le loup" de Prokofiev et "Le Carnaval des animaux" de Saint-Saëns...
 Le concert de clôture (Ravel, Haydn et Mozart) sera dirigé par Marco Guidarini, à la tête de l'Ensemble orchestral de Paris et en compagnie de la violoncelliste Anne Gastinel.

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 19:20

A la découverte de l’orgue de l’église Saint-Martin

d'Amilly (Loiret)
 

 Dimanche 13 décembre 2009 de 16h à 18h

Eglise Saint -Martin

 

A l’occasion du marché de Noël qui animera le centre-bourg, un « concert découverte » des grandes orgues Cattiaux de l’église Saint-Martin sera proposée le dimanche 13 décembre de 16h à 18h. Deux organistes de renom, Damien Colcomb, titulaire des Grandes Orgues de Pithiviers et Joseph Rassam, titulaire du grand orgue de l'Abbatiale de Beaugency et à présent de celui d’Amilly, alterneront pour un concert vivant et original faisant découvrir cet instrument majestueux aux promeneurs curieux ou amateurs.

Programme et entrée libre

 

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 19:23

Le célèbre chef d'orchestre français Georges Prêtre, 84 ans, dirigera le 1er janvier prochain le Philharmonique de Vienne pour le concert du Nouvel an de musique classique, le plus médiatisé au monde, a annoncé lundi la formation à Vienne.
Georges Prêtre avait déjà dirigé le Philharmonique de Vienne le 1er janvier 2008 pour ce rendez-vous musical traditionnel dédié aux valses de Strauss et suivi par des millions de téléspectateurs dans plus de 70 pays.
La performance de Georges Prêtre il y a deux ans avait remporté un tel succès que l'orchestre, qu'il a dirigé à de nombreuses reprises lors des 50 dernières années, a décidé de le réinviter pour 2010, a rappelé le président du Philharmonique Clemens Hellsberg.
La décision de l'inviter pour ce concert du Nouvel an 2010 a été prise "en reconnaissance de notre collaboration pendant de nombreuses années et de la grande expérience de Prêtre avec ce genre musical", a-t-il souligné.
L'édition 2009 du Neujahrskonzert, dont la tradition remonte à 1939, avait été dirigée par le chef d'orchestre israélo-argentin Daniel Barenboïm.

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 19:30

Les MIDEM CLASSICAL AWARDS sont la seule récompense internationale dédiée à la musique classique. Le jury international se compose de seize acteurs de la presse musicale. Depuis juin 2009, Resmusica. com est le représentant français au jury des MIDEM CLASSICAL AWARDS.

Voici la liste des nominés pour les MIDEM Classical Awards 2010


GENERAL CATEGORIES - NOMINATIONS (par ordre alphabétique)

EARLY MUSIC
Jérusalem, La Ville des deux Paix - La Paix Céleste et la Paix Terrestre
Montserrat Figueras, La Capella Reial de Catalunya, Al- Darwish, Hesperion XXI, Jordi Savall
Alia Vox 7619986398631
Carmina Burana - Sacri Sarcasmi La Reverdie
Arcana 8033891690182
Sweelinck - The Secular Vocal Works
Gesualdo Consort Amsterdam, Harry van der Kamp
Glossa 8424562224018

BAROQUE MUSIC
Strozzi - Virtuosissima Compositrice
Cappella Mediterranea, Leonardo Garcia Alarcon
Ambronay 3760135100200
Telemann - Brockes-Passion
Birgitte Christensen, Lydia Teuscher, Marie-Claude Chappuis, Daniel Behle, Donát Havár, Johannes Weisser, RIAS Kammerchor, Akademie für Alte Musik Berlin, René Jacobs
Harmonia Mundi 794881910427
Rameau - La Pantomime, Harpsichord Pieces
Skip Sempé & Olivier Fortin, harpsichords
Paradizo 5425019972059

VOCAL RECITALS
Schubert - Die schöne Müllerin
Matthias G½rne, Christoph Eschenbach
Harmonia Mundi 794881911127
Handel - Between Heaven & Earth
Sandrine Piau, Accademia Bizantina, Stefano Montanari
Naïve 709861304844
Handel - Opera Arias - Furore
Joyce DiDonato, Les Talens Lyriques, Christophe Rousset
Virgin Classics 5099951903824

CHORAL WORKS
Zimmermann - Requiem for a Young P½t
Claudia Barainsky, David Pittman-Jennings, Lutz Lansemann, Michael Rotschopf, Jan Hage, João Rafael (Live Electronics), Czech Philharmonic Choir Brno, Slovac Philharmonic Choir, EuropaChorAkademie, Eric Vl½imans Quintet, Holland Symfonia, Bernhard Kontarsky
Cybele 809548010720
Haydn - Die Jahreszeiten
Genia Kühmeier, Werner Güra, Christian Gerhaher, Arnold Schönberg-Chor, Concentus Musicus, Nikolaus Harnoncourt,
Deutsche Harmonia Mundi 886972812625
Rastlose Liebe - Ein Spaziergang durch das romantische Leipzig
Amarcord Raumklang 4039731101089

OPERA
Shostakovich - The Nose
Vladislav Sulimsky, Alexei Tanovitski, Tatiana Kravtsova, Andrei Popov, Sergei Semishkur, Mariinsky Orchestra and Chorus, Valery Gergiev
Mariinsky 822231850120
Strauss - Der Rosenkavalier
Claire Watson, Brigitte Fassbaender, Lucia Popp, Karl Ridderbusch, Benno Kusche, Gerhard Unger, Choir & Orchestra Bayerische Staatsoper, Carlos Kleiber
Orfeo 4011790581323
Martinu - Juliette (Three Fragments & Orchestral Suite)
Magdalena Ko¸ená, Steve Davislim, Frédéric Goncalves, Nicolas Testé, Michèle Lagrange, Czech Philharmonic Orchestra, Sir Charles Mackerras
Supraphon 099925399429

SOLO INSTRUMENT
Rachmaninov, Gubaidulina, Medtner, Prokofiev
Anna Vinnitskaya
Ambroisie 822186001776
Debussy - Complete Works for Piano, Volume 4
Jean-Efflam Bavouzet
Chandos 095115149720
Paganini - 24 Capricci
Thomas Zehetmair
ECM 028947633181

CHAMBER MUSIC
La Belle Époque - Milhaud, Ravel, Fauré, Debussy
Duo Lechner Tiempo
Avanticlassic 5414706103128
Sch½ck - Notturno
Christian Gerhaher, Rosamunde Quartett
ECM 028947669951
Ravel, Debussy, Fauré - String Quartets
Quatuor Ebène
Virgin Classics 5099951904524

CONCERTOS
Beethoven - Piano Concertos WoO4 & No. 2
Ronald Brautigam, Norrköping Symphony Orchestra, Andrew Parrott
BIS 7318599917924
Mozart - Piano Concertos KV 175, 246, 488
Christian Zacharias, Orchestre de Chambre de Lausanne
MDG 760623156262
Brahms, Korngold - Violin Concertos
Nikolaj Znaider, Wiener Philharmoniker, Valery Gergiev
RCA Red Seal 886971033625

SYMPHONIC WORKS
Mahler - Symphony No. 7
Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Mariss Jansons
BR Klassik 4035719001013
Bartók - Suite No. 2, Rumanian Dance, Rumanian Folk Dances, Dance Suite
Hungarian National Philharmonic Orchestra, Zoltán Kocsis
Hungaroton 5991813250629
Mahler - Symphonie No. 9
Bamberger Symphoniker, Jonathan Nott
Tudor 812973011620

CONTEMPORARY MUSIC
Eötvös - As I Crossed a Bridge of Dreams
Elizabeth Laurence, Mike Svoboda, Gérard Buquet, UMZE Chamber Orchestra, Gergely Vajda
BMC 5998309301384
Messiaen - The Works for Orchestra
Roger Muraro, Yvonne Naef, Europa Chor Akademie, SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Sylvain Cambreling
Hänssler Classic 4010276020561
Lindberg - Sculpture, Campana in aria, Concerto for Orchestra
Esa Tapani, Finnish Radio Symphony Orchestra, Sakari Oramo
Ondine 0761195112427

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 17:14

Geneviève Joy, pianiste française et interprète renommée de nombreux compositeurs du XXe siècle, dont son mari Henri Dutilleux, est morte vendredi dans son sommeil à Paris où elle était hospitalisée, a-t-on appris samedi auprès de son époux.


Née en 1919 dans la Somme, Geneviève Joy avait fait son entrée au Conservatoire de Paris à 12 ans et y avait décroché successivement un 1er prix de piano, puis ceux d'harmonie et d'accompagnement, avant d'y revenir comme professeur.


"Elle a fait beaucoup pour la musique de notre temps. (...) Elle a joué aussi bien Jolivet, les sonates de Boulez que la mienne. Elle avait un grand éclectisme", a souligné Henri Dutilleux interrogé par l'AFP.


Elle a notamment joué pendant des décennies un duo à deux pianos avec Jacqueline Robin. En 1970, a l'occasion des 25 ans de ce célèbre duo, dix compositeurs lui avaient écrit des pièces, parmi lesquels Milhaud, Jolivet, Daniel-Lesur, Pierre Petit et bien sûr son mari, Henri Dutilleux, qu'elle avait épousé en 1946.


"Je peux dire qu'elle ne m'a jamais reproché de ne pas avoir écrit davantage pour le piano, et qu'elle n'a jamais cherché à m'influencer sur ce plan-là", a expliqué M. Dutilleux, précisant que Geneviève Joy "a toujours essayé de me faire connaître les compositeurs d'avant-garde".


Geneviève Joy s'est consacrée tout particulièrement à la musique du XXème siècle et interprété de très nombreux compositeurs français et étranger.


Elle a également enseigné le déchiffrage et exercé les fonctions de chef de chant à l'Orchestre National.


Geneviève Joy a enseigné à plusieurs générations de musiciens comme Michel Legrand ou Philippe Cassard qui saluait "sa gaieté, sa personnalité artiste et fantasque et son intuition".


"Au tout début de ma carrière, l'évolution que j'ai choisie, je la dois beaucoup à sa curiosité, à son talent, à sa jeunesse, à sa joie", a conclu Henri Dutilleux en écho au patronyme irlandais de sa femme, "Joy".

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 20:35

La tombe de Chopin au cimetière du Père Lachaise

 Le commissaire de l'année Chopin en France, Alain Duault, invite le président Nicolas Sarkozy à faire entrer au Panthéon le pianiste et compositeur franco-polonais en 2010, année du bicentenaire de sa naissance, dans une chronique publiée par le magazine Classica.
        Né le 1er mars 1810 à Zelazowa Wola (centre de la Pologne) d'une mère polonaise et d'un père lorrain, Frédéric Chopin a quitté la Pologne au moment de la Révolution de 1830 pour gagner Vienne puis Paris, où il est mort le 17 octobre 1849.
        Le génie du piano romantique, qui a composé l'essentiel de son oeuvre en France et s'est lié avec l'écrivaine George Sand, repose au cimetière parisien du Père-Lachaise à l'exception de son coeur, conservé en l'église Sainte-Croix de Varsovie.
        Dans une "lettre au président de la République" publiée dans le numéro de décembre-janvier de Classica, l'écrivain et homme de télévision Alain Duault estime qu'"il est temps" d'accomplir "un grand geste culturel et européen" en faisant entrer Chopin au Panthéon.
        "Ce sera le premier musicien" à être admis chez les "grands hommes" puisque, en 2003, "on a raté l'entrée de Berlioz", rappelle le commissaire de l'année Chopin en France.
        Alain Duault verrait aussi dans ce transfert "un vrai geste européen" s'agissant d'"un artiste à la fois français et polonais". Le musicien a en effet "composé des polonaises ou des mazurkas, d'inspiration polonaise", mais aussi "des valses, d'inspiration viennoise, des préludes, d'inspiration allemande (via Bach), des nocturnes, d'inspiration irlandaise (via John Field, l'inventeur de cette forme), une barcarolle, d'inspiration italienne" et "des ballades, d'inspiration française", liste le critique musical.


Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 19:26
PARIS, 24 nov 2009 (AFP) - "C'est une aventure tellement merveilleuse, elle mérite tous les sacrifices": à 84 ans, le doyen des grands pianistes en activité, l'Italien naturalisé français Aldo Ciccolini, confie à l'AFP une passion intacte pour la musique.
        A son âge, la plupart des maîtres du clavier sont retirés de la scène. Aldo Ciccolini, lui, a un calendrier bien rempli: avant un récital à la Halle aux grains de Toulouse le 15 décembre, il jouera mercredi et jeudi à la Salle Pleyel en compagnie de l'Orchestre de Paris.
        Il y a près d'un quart de siècle que le pianiste et la formation n'avaient pas joué ensemble. "Il y a eu une période un peu glaciale, et on s'est retrouvés", se réjouit Aldo Ciccolini.
        A Pleyel, il interprètera le quatrième des cinq concertos de Saint-Saëns, qu'il a d'ailleurs intégralement enregistrés en 1970 avec cet orchestre. Une goutte d'eau dans l'immense répertoire gravé par Aldo Ciccolini pour La Voix de son Maître entre 1950 et 1991: EMI France vient de réunir ce legs en un coffret de 56 CD.
        Après sa victoire au concours Long-Thibaud de 1949, et durant plus de quatre décennies, le pianiste aura enregistré des oeuvres d'une quarantaine de compositeurs différents, de Scarlatti à Ravel, avec une curiosité pour des musiciens moins célèbres, comme le Russe Arenski ou l'Espagnol Mompou.
        "Je pars du principe qu'un artiste devrait essayer de tenir compte de tous les aspects de la musique, c'est le devoir d'un concertiste de présenter des oeuvres et des auteurs peu connus", souligne-t-il.
        L'histoire retiendra que c'est un Napolitain qui, dans la deuxième moitié du XXe siècle, aura été l'un des plus ardents défenseurs du piano français, instruit dans ce domaine par des maîtres comme Marguerite Long, Alfred Cortot et Yves Nat. Aldo Ciccolini, qui a enregistré l'intégrale des oeuvres de Debussy, Massenet, Satie et Séverac, est intarissable sur "la magie de la musique française, son extrême pudeur". Ecrite "d'une façon miraculeuse" selon lui, cette musique "peut devenir très émouvante sans passer par la passion".
        C'est comme si le répertoire français avait été composé pour ce pianiste au jeu équilibré et sensible, qui fuit les effets de manches dans tout ce qu'il touche -- Liszt par exemple, dont il a été l'un des premiers à sortir certaines oeuvres de l'oubli.
        "Je crois que c'est très facile de faire le pianiste échevelé, en jouant très rapidement, très fort et en faisant des gestes très théâtraux, alors qu'à mon avis l'artiste doit se faire oublier comme entité physiologique", dit le maître.
        Professeur au Conservatoire de Paris dans les années 1970 et 80, Aldo Ciccolini n'en a pas fini avec la pédagogie: il donne des master-classes en France, en Italie et jusqu'au Japon, et dispense ses conseils aux concurrents du concours Long-Thibaud, dont il préside le jury.
        "C'est une activité qui m'enchante. Il n'y a rien de plus émouvant pour moi que de voir le talent d'un jeune garçon ou d'une jeune fille se développer comme une fleur. Ce sont mes enfants, c'est la seule famille qui me reste", confie-t-il.
        Aldo Ciccolini n'a pas de "remède miracle" expliquant sa longévité au clavier. "Je vis très simplement. Je suis affligé d'une insomnie inguérissable. Mais comme je prends les choses par le bon côté, quand je ne peux pas dormir je descends au deuxième étage et je travaille", dit-il.
        "Il est nécessaire à mon âge de travailler beaucoup plus que si j'avais 45 ans", souligne-t-il. Un "sacerdoce" -- "quoi que je sois athée", dit-il --, que vaut bien la musique, "la chose la plus belle" qui soit.



Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 18:00

>> Jeudi 26 novembre 2009 à 12h45: dans le cadre des Concerts du jeudi organisés par la Paroisse de la Trinité (75009), programme Mariam laudens/Louanges à Marie : louanges poétiques en l’honneur de Marie issues des traditions aquitaines et parisiennes du XIIe siècle. Le concert sera suivi d’un lunch amical où nous pourrons échanger sur ce moment de musique.

Entrée libre

Lieu: église de la Trinité de Paris (75009)

Accès: Place d’Estienne d’Orves, station Trinité d’Estienne d’Orves, métro ligne 12.


>> Dimanche 13 décembre 2009 à 15h30: dans le cadre du festival Art, Culture et Foi, concert de Poésies mariales: louanges poétiques en l’honneur de Marie issues des traditions aquitaines et parisiennes du XIIe siècle.

Entrée libre. Des corbeilles seront proposées à la générosité des auditeurs.

Lieu: église Notre – Dame du Bon Conseil de Paris, 140, rue de Clignancourt (75018)

Accès: station Simplon, ligne 4


Le site de l'ensemble Vox in Rama dirigé par Frédéric Rantières :
http://www.voxinrama.com/
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article