Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 11:41

Toute une série de concerts gratuits seront donnés
pour l'inauguration de l'orgue
de Saint-Sébastien de Nancy tous les dimanches
de Juin et de Juillet à 17 h
tous les renseignements en détail sur :
http://orgues.nancy.free.fr/
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 07:29

 

 

logomedici-tv

Medici.tv souffle sa
première bougie !

 

Il y a un an, Medici Arts
inaugurait
son nouveau site

www.medici.tv

 

 

·        Depuis son ouverture www.medici.tv  a diffusé gratuitement 68 concerts en live et en différé,
en très haute définition, s’appuyant sur les meilleures technologies existantes.

Les internautes du monde entier ont ainsi pu suivre le New-York Philharmonic à
Pyong Yang, l’Europa Konzert à Moscou avec le Berliner Philharmoniker et
Simon Rattle
, les Festivals d’Aspen, d’Aix-en-Provence et de Verbier, le
concert inaugural de la saison de l’Orchestre National de France dirigé par
Daniele Gatti
, la Petite Renarde Rusée filmée à l’Opéra de Paris,
Pierre Boulez et l’Orchestre de Paris sous la Pyramide du Louvre, le
concert du Prix Nobel dirigé par Sir J.E. Gardiner, le Chamber Orchestra
of Europe
à la Cité de la Musique avec successivement Valeryi Sokolov
et Hélène Grimaud
… Medici.tv a aussi diffusé le concert des Révélations des
Victoires de la Musique Classique et a conclu un partenariat avec Radio France
autour des concerts des séries « Déclic » et « d’Une Rive à l’Autre ».

·        Depuis son ouverture, medici.tv a cumulé 330.000 visiteurs uniques avec
un total de 2,3 millions de concerts regardés, dont une dizaine a dépassé
50.000 connexions.

·        Les internautes qui visitent le site proviennent de 185 pays dont les plus assidus
sont la France, les USA, la Suisse, l’Allemagne et le Japon.

·        En janvier 2009, medici.tv a été récompensé par le MIDEM Classical Awards,
dont le jury est composé de 14 journalistes internationaux, dans la catégorie
« Classical download ».

·        Medici.tv, c’est aussi un catalogue riche de près de 300 programmes en

VoD disponibles à la location ou en téléchargement
définitif sans DRM :
concerts filmés interprétés par les plus grands noms de la musique classique
d’aujourd’hui, un patrimoine unique de films d’archives consacrés aux artistes
légendaires tels que Sviatoslav Richter, David Oïstrakh, Herbert
von Karajan, Leonard Bernstein, Maria Callas… des documentaires
passionnants sur des interprètes ou des compositeurs par des réalisateurs
de référence comme Bruno Monsaingeon et Frank Scheffer ou encore des
films documentaires réalisés par les grands maîtres du genre.

A suivre très bientôt sur www.medici.tv :
les festivals de Saint Denis et de Verbier en
direct du 8 juin au 2 août 2009 puis en différé pendant tout l’été
 !

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 20:03
Dimanche 14 Juin à 20 h
Théâtre Le Funambule Montmartre
site :
www.funambule-montmartre.com
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 18:52

Haut les Choeurs :
la Maîtrise de Notre-Dame de Paris

Reportage en 5 vidéos :
http://www.lejourduseigneur.com/index.php/jds/Emissions/La-maitrise-Notre-Dame-de-Paris-1-5

Le site de la Maîtrise :
http://www.musique-sacree-notredamedeparis.fr/spip.php?rubrique4

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 17:55

Voici un message reçu ce jour :

Chers amis, 

ce message pour vous signaler mon concert consacré à l'improvisation qui aura
lieu ce dimanche de Pentecôte en l'église St Roch à Paris
à 16 heures.

Vous entendrez sonner les trois superbes instruments de ce haut lieu de la musique.

Au plaisir de vous y croiser,

musicalement.

Noël HAZEBROUCQ

Vous pouvez en savoir davantage sur Noël Hazebroucq sur son site :
http://web.mac.com/jean.hazebroucq/noel.hazebroucq.mac/Accueil.html
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 18:24

JOHANNESBURG, 26 mai 2009 (AFP) - Dans l'ancienne mairie de Johannesburg, trône un imposant orgue aux tuyaux couleur or. L'instrument quasi centenaire est très délabré mais il devrait rapidement retrouver de sa superbe à l'image du centre ville en pleine réhabilitation.

        Des experts étudient minutieusement les claviers, les pédales et les tuyaux de l'orgue, dans le cadre d'un projet de restauration d'un montant de plusieurs millions de dollars.

        L'objectif est de faire de l'ancien hôtel de ville un passage obligé pour les touristes qui s'aventurent dans le centre de la capitale économique sud-africaine, repère pendant des années de gangs violents et aujourd'hui en pleine transformation.

        "C'est l'un des plus beaux orgues que j'aie jamais vus. Regardez ce magnifique travail du bois. C'est une véritable pièce d'art", s'enthousiasme un facteur d'orgue autrichien, Wendelin Eberle, en admirant la structure qui encadre l'instrument à vent.

        L'orgue a été construit en 1916 par les Britanniques Norman&Beard, trente ans après le début de la ruée vers l'or qui a donné naissance à Johannesburg. Il a été conçu pour accompagner un choeur ou un orchestre lors de réceptions à l'hôtel de ville.

        Mais l'orgue, comme l'ancienne mairie, a souffert pendant la lutte contre le régime d'apartheid et dans les années qui ont suivi l'avènement de la démocratie en 1994. Le bâtiment a ainsi été la cible d'une attaque à la bombe en 1988.

        Aujourd'hui, l'orgue est à l'image d'une grande partie du centre-ville: délabré. De petits malfrats ont volé des tuyaux et des pièces ont été dévorées par les rats, tandis que de nombreux hommes d'affaires ont déserté le centre ville abandonné aux gangs, squatters, prostitués et trafiquants de drogue.

        "Il y a eu tellement de destructions de la part de gens qui ne savaient pas ce qu'ils faisaient", constate M. Eberle, qui parcourt le monde pour restaurer des orgues.

        Depuis six ans, l'imposant bâtiment de l'hôtel de ville abrite le parlement de la province du Gauteng, qui englobe la région de Johannesburg. L'orgue, situé dans le hall est, lui, resté à l'abandon.

        Le gouvernement n'a pas les moyens de le restaurer: il a réduit drastiquement ses dépenses culturelles pour lutter contre la pauvreté, le chômage et la criminalité. C'est donc l'ambassade d'Autriche en Afrique du Sud qui s'est proposée de financer sa rénovation.

        Ce travail pourrait prendre trois ans. Il nécessite la restauration de centaines de tuyaux, qui pour certains font seulement quelques millimètres de large et d'autres 50 cm de diamètre et jusqu'à 10 mètres de hauteur.

        "L'orgue est le roi de tous les instruments, il peut accompagner un orchestre et il peut se faire suffisamment discret pour accompagner un chanteur", estime l'ambassadeur autrichien, Otto Ditz.

        C'est "un orchestre à lui seul, il a différentes voix", juge M. Eberle.

        Et le chef d'orchestre du Philharmonique de Johannesburg, Michael Hankinson, de rêver à voix haute: "De nombreux choeurs dans les townships ne peuvent pas s'offrir des instruments, sans parler d'un orchestre. S'ils pouvaient avoir accès à cet orgue, ce serait formidable."

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 18:59


Orchestre du Capitole: saison 2009-2010 aux couleurs de la musique française

TOULOUSE, 26 mai 2009 (AFP) 

La musique française "sera à l'honneur" avec Ravel, Saint-Saëns ou Berlioz pour la saison 2009-2010 de l'Orchestre du Capitole de Toulouse, avec un répertoire de musiques classique, romantique et du XXe siècle, a annoncé lundi son directeur musical Tugan Sokhiev.


La Damnation de Faust de Berlioz, avec la soprano Anna Caterina Antonacci, un concerto de Brahms avec la violoniste Akiko Suwanaï, un concerto de Mozart avec le violoniste Henning Kraggerud ou le 5ème concerto de Beethoven avec le pianiste Leon Fleisher seront parmi les oeuvres phares proposées par l'Orchestre.


Par ailleurs, a précisé Tugan Sokhiev, trois "premières toulousaines" seront au programme autour de l'année France-Russie 2010: la 3e symphonie de Rachmaninov, la 7e de Prokofiev et la 4e de Chostakovitch.


L'Orchestre du Capitole, outre ses tournées en région, se rendra au cours de cette année dans sept pays étrangers dont l'Italie, la Roumanie, la Chine, le Japon et la Russie.


Enfin, sa direction a annoncé pour cette saison une initiative en faveur des jeunes, avec les tickets à 5 euros pour les moins de 26 ans.


Le site de l'Orchestre :
http://www.onct.mairie-toulouse.fr/
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 07:58

CONCERT VIVALDI
à l'église de BOURRON-MARLOTTE (77)
le 29 Mai à 21 h

Entrée 5 €
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 19:35

7ème PRIX D'ORGUE BACH
de
SAINT-PIERRE-LES-NEMOURS
(Seine-et-Marne 77)
 
 
Jury:
Jean-Patrice BROSSE, président
Thomas MONNET, Slava CHEVLIAKOV
 
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
  Conseiller artistique : Eric LEBRUN
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Eliminatoires et Finale Publique
DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2009
 
Renseignements :
 
 Bulletin d'inscription :
 
 
Téléphone : 01 60 72 10 76
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 13:18
Glyndebourne, 75 ans d'excellence lyrique
dans la campagne anglaise

Célèbre pour ses pique-niques en smoking et au champagne lors des entractes, le Festival d'opéra de Glyndebourne, dans le sud-est de l'Angleterre, fêtera à partir de jeudi soir 75 ans d'une existence durant laquelle il s'est imposé parmi les plus grands rendez-vous lyriques.

Niché dans la verdoyante campagne du Sussex, le théâtre de Glyndebourne accueillera une nouvelle fois, plus qu'un festival, une véritable saison d'opéra, avec 76 représentations de six productions différentes jusqu'au 31 août.

La liste des artistes à l'affiche atteste l'excellence de la manifestation, qui rivalise en terme de réputation, dans l'Europe des festivals d'opéra, avec Salzbourg (Autriche), Bayreuth (Allemagne) et Aix-en-Provence (France).

Directeur musical de la manifestation depuis 2001, le chef russe Vladimir Jurowski dirigera en ouverture l'Orchestre philharmonique de Londres, résident principal de Glyndebourne, dans une nouvelle production de "Falstaff" de Verdi, confiée au metteur en scène britannique Richard Jones.

"The Fairy Queen" de Purcell fera son entrée au répertoire de Glyndebourne sous la baguette du Franco-Américain William Christie (à la tête de l'Orchestre de l'Âge des Lumières), tandis que le chef tchèque Jiri Belohlavek conduira une nouvelle "Rusalka" de Dvorak.

Si deux productions de Mozart seront à l'affiche en 2010, il n'y en aura pas en cette année-anniversaire : une incongruité alors que le génie salzbourgeois fut et reste le compositeur phare de la manifestation. Glyndebourne a en effet levé pour la première fois son rideau en 1934 avec "Les Noces de Figaro".

Le festival a été fondé par un riche industriel passionné d'opéra, John Christie, qui voulait installer une sorte de "Bayreuth anglais" près de son manoir du Sussex.

Il part en quête de grands artistes - à commencer par le chef d'orchestre Fritz Busch et le metteur en scène Carl Ebert, qui fuient alors l'Allemagne nazie - et fait construire une première salle de 300 places : vu la taille du lieu, sa femme, la cantatrice Audrey Mildmay, lui conseille sagement d'y honorer Mozart plutôt que Wagner.

Comme à Salzbourg et Aix, Mozart reste depuis une tradition forte à Glyndebourne. Il est d'autres coutumes bien ancrées dans ce festival, comme celle qui consiste pour les spectateurs à pique-niquer, lors de longs entractes pouvant atteindre une heure vingt, au champagne et en smoking. Le tout dans une ambiance oscillant entre le chic et la décontraction.

Toujours contrôlé par la famille Christie, le festival demeure, en 2009, un rendez-vous incontournable de la "gentry" britannique, qui finance largement cette manifestation dépendante des fonds privés.

Le mode de réservation des billets - la préférence est accordée aux membres de la Société du Festival de Glyndebourne, et il y a vingt ans d'attente pour y adhérer - et leur prix (jusqu'à 210 livres, soit plus de 238 euros), expliquent que Glyndebourne reste un club fermé.

Doté depuis 1994 d'un théâtre de brique et de bois de 1.200 places à l'acoustique exceptionnelle, le festival, dirigé depuis 2001 par David Pickard, tente aussi de toucher de nouveaux publics, à travers notamment sa tournée annuelle en Angleterre, toujours très suivie à l'automne, et une politique de prix plus doux à destination des moins de 30 ans.

Glyndebourne n'a pas non plus manqué le virage des nouveaux médias : outre les parutions de CD et DVD, le festival est devenu en 2007 la première institution lyrique de Grande-Bretagne à diffuser ses productions en haute définition au cinéma, dans 85 salles dans le monde.
(AFP)
Pour en savoir davantage :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Glyndebourne

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article