Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 10:37

Le fils du célèbre organiste Daniel Roth (Saint-Sulpice,Paris), François-Xavier Roth, né en 1971, vient d'être nommé chef associé de l'Orchestre philharmonique de Radio France pour les saisons 2008-2009 et 2009-2010.

Retrouvez ce prestigieux chef d'orchestre sur son site :

http://www.francoisxavierroth.com/


Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 16:02

 TuberyetPapasergio-PhilippeMatsas.jpg 

La Fenice

Direction artistique : Jean TUBERY

 

Dimanche 27 avril 2008 - 18h - Eglise Saint Martin AMILLY (Loiret)

 

Le Phénix, en italien La Fenice, cet oiseau fabuleux de la mythologie grecque qui renaît de ses cendres, est le nom emprunté depuis 18 ans par un ensemble de musiciens réunis à l’initiative du cornettiste Jean TUBERY et animés du désir de faire partager leur passion pour la fastueuse musique vénitienne de l’époque baroque.

 

La Fenice a remporté dès ses débuts de nombreux prix internationaux. Elle est invitée depuis par les plus grands festivals en France – Ambronay, la Chaise Dieu, Haut Jura, Limoges, Lourdes, Nantes, Paris , Versailles …– en Europe – Basel, Bremen, Brugges, Glasgow, Innsbruck, Lisboa, Milano, Oslo, Palermo, Utrecht, Wien –, et au-delà – Etats-Unis, Equateur, Japon...

Ses enregistrements – Ricercar, Opus 111, Naïve, Virgin Classics, K617... – se voient régulièrement primés des plus hautes distinctions (Choc du Monde de la Musique, Diapason d'Or, 10/10 de Répertoire, 5 Etoiles Goldberg…). Deux d’entre eux ont reçu le Grand Prix de

l’Académie Charles Cros en 2003.

 

Etant en résidence au Théâtre de Sens depuis janvier 2002, Jean Tubéry a pu effectuer plusieurs visites à Amilly dont le concert « Navigatio italica» en Mars 2002 dans le cadre de la programmation des Jardins d’Agrément.

Soucieux de respecter les instrumentations originales, particulièrement dans la musique vocale, où elles éclairent le texte de leur portée symbolique, l'ensemble varie selon les différents programmes des concerts qu'il est amené à donner.

 

Le programme choisi pour Amilly est intitulé « Musica Mediterrana » La musique dans l’Espagne et l’Italie des Habsbourg autour de 1600 et réunit trois musiciens :Jean TUBERY - cornet à bouquin et flûte, Jérémie PAPASERGIO - basson et flûte à bec et Sébastien D’HERIN - orgue et clavecin.

Un programme qui veut être une invitation au voyage, nous transportant grâce au langage universel de la musique "de part et d’autres de cette «Mare medius terra», mer «entre les terres» des péninsules ibériques et italiques".

 

La Fenice bénéficie du soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne (Ministère de la Culture), de la Ville de Sens, du Conseil Régional de Bourgogne et du Conseil Général de l'Yonne.

 

 

Tarifs : 17 € - 10 € scolaire et étudiant – 5 € élève de l’école de musique d’Amilly

 

Réservations à l’Espace Jean Vilar au 02.38.85.81.96 ou au service programmation de l’AME au 02.38.95.02.15

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 18:53


viardot_02.jpg

                                     Pauline VIARDOT


Après avoir écrit lundi dernier un article sur l'orgue de Pauline Viardot à Melun, il m'est venu l'idée d'approfondir mes recherches, c'est chose faite, voici donc la page suivante :


http://balade-orgues-sud77.over-blog.org/article-23476365.html

(suite page suivante)

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 17:10

Le Centre Européen de l'Orgue - Flûtes du Monde est une association à but non lucratif qui est inscrite au registre du tribunal d'instance de Strasbourg et régie par les articles 21 à 79 du Code civil local alsacien-mosellan. 

Elle a pour objet la connaissance de l'histoire de l'orgue, de sa technique ainsi que la promotion de l'orgue et de la musique sacrée et toutes opérations utiles à la réalisation de cet objet.

Notamment :

- Etude et mise en place d'une route des orgues et des monuments romains

- Création et gestion d'une médiathèque, d'une sonothèque et d'une librairie spécialisé dans la musique, la technique et l'histoire de l'orgue

- Création et gestion d'une exposition pédagogique et muséale sur l'orgue et les instruments anciens

- Mise en place de concerts-stages (Masterclass) Orgue, Clavecin, Chant, Chorale, d'une Académie saisonnière de musique de Clavecin, de chant-chorale, de chant grégorien

- Organisation d'un Festival saisonnier de musique décentralisé

- Production et diffusion d'enregistrements d'orgues et d'autres instruments sur supports magnétiques

- Et en général toutes opérations susceptibles de faire connaître et de promouvoir la musique sacrée.


LE SITE :

http://perso.orange.fr/ceorgue/

 

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 17:30

Pere-Lachaise_tombe-Chopin_.jpg
     La tombe de Chopin au cimetière du Père Lachaise Paris

Deux professeurs de piano discutent ensemble et l'un d'eux s'excuse de devoir partir :
- Je dois faire répéter le
Chopin
maintenant, à la prochaine !
- Ah ? Il n'est pas déjà mort ?

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 11:40

800px-Orguendmelun-copie-1.jpg       Notre-Dame de Melun-Orgue de Pauline Viardot

salonp10.jpg














L'orgue d'origine dans le salon de musique de
                      Pauline Viardot

Alors que la mezzo italienne Cécilia Bartoli célèbre le bicentenaire de la naissance de la cantatrice Maria Malibran, n'oublions pas que celle-ci avait une soeur cadette : Pauline Viardot (1821-1910).

Possédant un registre de voix exceptionnel, une tessiture de trois octaves et demie, nous dit Reynaldo Hahn, Pauline Garcia-Viardot a chanté dans tous les premiers rôles des opéras du XVIIIème et du XIXème siècle. Après s’être retirée du théâtre, elle a chanté Dalila sur une scène privée, à Croissy, en 1874, près de vingt ans après la création de l’Opéra de Saint-Saëns à Paris.


La petite Pauline avait eu le bonheur de voir le grand Weber diriger un orchestre, vieille dame, elle entendra les premières compositions d’Igor Stravinsky.
Franz Liszt, qui fut son professeur de piano quand elle avait quinze ans, appelait Pauline "archi-musicienne". Frédéric Chopin qui jouait au piano avec elle à quatre mains, admirait son talent pour la composition.

Organiste, elle possédait dans son hôtel particulier Rue de Douai à Paris un orgue Cavaillé-Coll (construit en 1851, 2 claviers, pédalier, 14 jeux) qui la suivit en Allemagne en 1863 et qu’elle vendit à l’église Notre-Dame de MELUN en 1885. A cette occasion le médaillon qui la représentait au dessus des tuyaux, a été remplacé par un cadran d'horloge.

"C'est l'instrument autour duquel se regroupe l'élite culturelle, les jeudis soirs, au salon des Viardot : Flaubert, Victor Hugo, George Sand, Delacroix, Doré, Berlioz, Liszt et Saint-Saëns y sont parmi les invités les plus célèbres. Ils se réunissent autour d'un deux claviers de 14 jeux. La console, richement décorée, est séparée du buffet et est disposé de façon que l'interprète soit face à son auditoire. " Les jeux du récit à couleur orchestrale accompagnent les jeux solistes du clavier du Grand-Orgue". Caractéristique plus importante encore, c'est le premier Cavaillé-Coll équipé d'un pédalier à l'allemande de 30 touches avec deux jeux de pédale indépendants de Bourdon 16 et de Flûte 8. Pauline Viardot s'accompagne lorsqu'elle chante un répertoire emprunté à l'opéra et elle joue les œuvres de Bach qu'elle contribue ainsi à faire connaître. Elle invite des organistes réputés tel Alexandre Guilmant et ceux de la génération montante, tel le jeune Eugène Gigout introduit par Camille Saint-Saëns." (ext. du site Québecois Mixture 18)

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 13:28

 sitdriver.jpg 

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 16:48
pbm_i.gif
Les objectifs de la Société de Musique française du XIXe siècle, fondée en 2004, sont :
— la recherche,
— l'étude des sources,
— la publication

— la diffusion,
— la promotion d'œuvres d'auteurs français ou vivant en France principalement au XIXe siècle dont les ouvrages sont inédits ou indisponibles dans le commerce, pour claviers (piano, orgue), petits ensembles instrumentaux et vocaux, et musique religieuse.


La Société de Musique française du XIXe siècle se propose également de :
— participer à des concerts mettant en valeur le répertoire qu'elle diffuse,
— favoriser des enregistrements de ce répertoire,
— poursuivre et développer les collections de Publimuses®.

Site internet :
http://www.publimuses.com/
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 17:25

 

120px-Bassoon.jpg

PARIS, 20 mars 2008 (AFP) 

La soprano allemande Diana Damrau a eu la surprise d'être interrompue au cours de son récital au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le chef ayant constaté un peu tard l'absence de basson solo dans les rangs de l'orchestre, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Cet incident rarissime s'est produit mardi soir lors des débuts parisiens de la soprano colorature, l'une des plus demandées dans le monde, qui était accompagnée par l'Ensemble orchestral de Paris (EOP), placé sous la direction d'un chef invité, l'Américain Joseph Swensen.

La chanteuse venait d'interpréter le récitatif de "Deh vieni non tardar" ("Les Noces de Figaro" de Mozart) quand le chef s'est arrêté, devant l'impossibilité de poursuivre cet air avec basson... sans bassoniste !

Après un instant de flottement, la soliste a repris sa place et Diana Damrau a pu poursuivre son récital comme si de rien n'était, répondant même à quatre rappels à la fin....

"J'ai vraiment cru que ça avait été répété entre Diana Damrau et le chef, car tout ça s'est passé après le récitatif, qui dit l'impatience et que le bonheur ne va pas tarder à arriver", a expliqué à l'AFP le directeur général de l'EOP, George Schneider.

"Dès le lendemain, on a décidé de ne plus autoriser les sorties des musiciens en cours de récital", a-t-il ajouté.

"Le concert n'a pas été mis en péril, et la chanteuse a pu briller de mille feux", a dédramatisé le patron de l'orchestre, tout en précisant qu'"une sanction est possible" à l'encontre de la bassoniste retardataire.

Du côté de la maison de disques de la chanteuse (Virgin Classics/EMI), on relativise également l'incident.

"Diana a pris ça avec le sourire, elle a été adorable", a déclaré une attachée de presse.

 

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 17:11
jpb-bordeaux-1.jpg

Jean-Patrice Brosse à l'orgue
 de la cathédrale de St-Bertrand de Comminges

Grand spécialiste du clavecin et de l'orgue, JEAN-PATRICE BROSSE est également Président du Festival du Comminges. Il préside également le jury du Prix d'Orgue Bach de Saint-Pierre-lès-Nemours (cette année le 21 Septembre).
Il a a son actif une soixantaine d'enregistrements chez EMI, Decca, Universal, Virgin....
 Il a été recompensé par des Grands Prix du Disque et des nominations aux Victoires de la Musique.
Il est chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.

Son site :
http://www.jeanpatrice-brosse.com/

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article