Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • Le blog de la musique classique et de l'orgue
  • : Bienvenue sur mon blog ! Vous trouverez ici tout ce qui est en rapport avec la musique classique en général et avec l'orgue en particulier.Bonne visite et n'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
  • Contact

Profil

  • Jean-Michel Saincierge

Recherche

21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 18:41
120px-Piano-a-queue.jpg

Une maman assiste à la leçon de piano de sa petite fille.
A diverses reprises, le professeur dit à l'enfant :
"Allons, Mademoiselle, une mesure pour rien ! ".
La maman un peu agacée, interrompt le professeur :
"Il est inutile, Monsieur, que vous donniez tout le temps à ma fille une mesure pour rien : nous avons les moyens de payer ! ".

Paru dans une revue musicale en 1937.
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 14:21

chef.jpg

























Portrait pittoresque du chef d'orchestre .

"Sa manière est expressive et héroïque, superlativement. Il part pour conduire
une symphonie comme un colonel des cuirassiers pour charger. Une fois parti, son travail est terrible. Il sabre, il lutte, il boxe. Il soulève des poids, il reçoit des fardeaux sur les épaules, il porte le monde : c'est Hercule, c'est Sisyphe, c'est Atlas.
Il persuade, il dissuade, il insinue, il suggère, il ordonne, il fascine, il supplie, il
défend. 
Il lève les bras au ciel, il prend les dieux à témoin, il offre son âme au Très-Haut...ou bien il bénit et caresse les têtes blondes, à moins qu'il ne tourne une mayonnaise ou mêle une salade.
Parfois aussi il conduit à quatre, et son bâton devient une canne à pêche dont il ferre et amène quelque mystérieux poisson. 
Parfois il se fâche, empoigne, terrasse, écrase son adversaire, ou bien il danse, à moins qu'il ne se torde de douleur ou qu'il n'exulte de joie."

Paru dans La Revue Musicale de Sainte-Cécile d'Avril 1913.

chef_dorchestre.jpg
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 16:19

 

saint-vincent.jpg
                             Statue de Saint-Vincent 
                                 Eglise de Thomery


Aujourd'hui, la Ville et la Paroisse de THOMERY en Seine-et-Marne célébraient la 188ème SAINT-VINCENT (pour moi la 25 ème que j'accompagne à l'orgue).
La Confrérie de Saint-Vincent de Thomery fondée en 1820 organise tous les
ans en Janvier la fête de son saint patron.

Cette manifestation se déroule de la manière suivante :

Rassemblement chez le bâtonnier sortant, avec les enfants en tenue de vigneron et de vigneronne, les anciens bâtonniers, la statue de St-Vincent
(photo ci-dessus), les bannières, puis défilé accompagné par la fanfare dans les rues de Thomery jusqu'à la mairie.

A la mairie, regroupement des Confréries invitées et présentation aux officiels du nouveau bâtonnier, avec aubade.

Puis départ en direction de l'église, toujours au son de la fanfare.

Ensuite, sur le parvis, accueil des participants par Monsieur le Curé, célébration en l'église Saint-Amand de la Grand'messe corporative, au cours de laquelle le bâtonnier 2008 est intronisé et lui sont remis la cape de la confrérie, la médaille de Saint-Vincent, et le bâton qui restera entre ses mains jusqu'à la Saint-Vincent 2009 .
Au cours de cette cérémonie est chanté au début et à la fin l'incontournable "Cantique à Saint-Vincent" très ancienne mélodie thomeryonne, et sont également distribuées des brioches bénites.

Enfin, à l'issue de l'office, tous les participants, fanfare en tête, se rendent
devant le domicile du nouveau bâtonnier pour déguster le vin chaud (toujours excellent et dont la recette précieusement conservée par la Confrérie se transmet de bâtonnier en bâtonnier).

Une fête de village vraiment très conviviale !
      

eglise_03.jpg 
                      L'église de Thomery

Vous pouvez voir des photos de diverses Saint-Vincent passées à Thomery en cliquant sur le lien suivant :
http://membres.lycos.fr/orgue77/thomery.php?p=0
puis cliquez à gauche sur "la saint-Vincent"

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 20:45

clavier-harmonium.jpg 

 

POEME DEDIE A L'HARMONIUM
 
poème de Jean-Michel Saincierge
 
LE VIEIL HARMONIUM
 
Abandonné au fond de l'église, il est là
Le vieil harmonium qui chanta
Pendant bien des années
Adossé au gros pilier.
 
Fidèle serviteur, toujours prêt
Ses pédales mettent en marche les soufflets
Tandis que des doigts agiles
Le font vibrer sous le regard de Sainte-Cécile.
 
Mélancolique, il se souvient
De tous les chants grégoriens
Et des accompagnements avec la sourdine
De mélodies aux harmonies divines.
 
Chargé de souvenirs, il pense aux fêtes
Qu'il éclairait au son de la musette
Et aux moments de chagrins
Où sa musique invoquait tous les saints.
 
Pour Marie il chantait
Tout le mois de Mai,
Et le grand jour des communions
Il donnait sa plus belle expression.
 
Malgré l'outrage du temps
Il peut encore donner du vent
Charmer de ses sons harmonieux
Et continuer à vivre des jours heureux.
 
 
Jean-Michel Saincierge
- 26 Mai 2005-
Tous droits réservés
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 19:30
Ignacy_Jan_Paderewski.jpg




Le pianiste polonais PADEREWSKI jouait en qualité de soliste dans un concert 
symphonique une nouvelle oeuvre que dirigeait le compositeur. 
Paderewski fit remarquer à une répétition, quelques dissonances, quelques petites imperfections.
- Pardon, monsieur, cria l'auteur , qui a composé ce morceau ? Vous ou moi ?
- Oh, monsieur, répondit le grand artiste, Dieu soit loué... c'est vous !
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 19:27
Orgue-de-Lorris-45.jpg
L'orgue de l'église Notre-Dame de LORRIS dans le Loiret possède l'un des
plus anciens orgues de France, construit en 1501 ( la tuyauterie date elle
du XVII° siècle mais avec un réemploi des tuyaux fabriqués antérieurement).
L'Association des Amis de l'Orgue de Lorris a créé un site que vous
pourrez consulter en cliquant sur ce lien :
http://pagesperso-orange.fr/lorris.org/siteaaol-orgue.htm
L-orgue-de-Moret-sur-Loing-77.jpg
Un autre orgue de période légèrement postérieure est celui de l'église
Notre-Dame de MORET-SUR-LOING en Seine-et-Marne puisqu'il fut
construit dans les années 1530-1540. Par contre sa tuyauterie est neuve,
puisque vidé de tous ses tuyaux au cours du XIX° siècle l'orgue fut
totalement reconstruit en 2000-2001.
Un amateur d'orgue éclairé lui a consacré la page suivante :
http://pagesperso-orange.fr/organ-au-logis/Pages/Abecedaire/MoretSurLoing.htm
Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 19:09

alto.jpgVous pouvez voter pour les VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2008 en accédant au site suivant :

http://lesvictoires.com/classique/vote.htm

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 19:06

Olivier-Messiaen.jpg 

Il y a 100 ans naissait Olivier Messiaen, un contemporain déjà classique
PARIS, 5 jan 2008 (AFP) Par Benoît FAUCHET


Le monde musical va fêter tout au long de 2008 le centenaire de la naissance d'Olivier Messiaen, le pédagogue, l'organiste, le croyant féru d'ornithologie mais surtout le compositeur qui, plus de 15 ans après sa mort, est toujours un contemporain et déjà un classique.

L'année "Messiaen 2008" devrait fédérer 700 concerts dans 27 pays et 147 villes, en France bien sûr (175 concerts prévus), mais aussi en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis, en Suède, en Chine et au Japon.

Signe de l'engouement suscité par ce compositeur majeur du XXe siècle, les organisateurs n'attendront pas le jour anniversaire -- le 10 décembre 1908 à Avignon -- pour lancer les célébrations: le "concert d'inauguration" du centenaire aura lieu lundi soir à Paris, au Théâtre des Bouffes du nord.

"Olivier Messiaen est devenu un classique dans beaucoup de pays", explique le délégué général de l'association Messiaen 2008, Claude Samuel. "Il a joué un grand rôle dans la modernité musicale et en même temps s'est situé au-delà des modes avec une oeuvre abordable par un large public", fait-il valoir.

Si le public de Messiaen est "considérable", il "peut encore être élargi", estime l'organisateur. L'association Messiaen 2008 a donc enrichi son programme commémoratif d'un important volet pédagogique, avec une manifestation-phare: les conservatoires ont été invités à faire interpréter simultanément, le 10 décembre, le "Quatuor pour la fin du Temps", composé en captivité en 1940.

Les célébrations mettront en lumière l'héritage reçu (Mozart, Berlioz, Debussy...) par Messiaen comme ses nombreux héritiers. Ce théoricien fut en effet un pédagogue recherché, notamment au Conservatoire de Paris, où un grand nombre de ceux qui feront l'avant-garde de la seconde moitié du XXe siècle (Pierre Boulez, Pierre Henry, Karlheinz Stockhausen, Iannis Xenakis...) ont suivi son enseignement.

Le piano -- l'instrument de sa seconde épouse et de sa première interprète, Yvonne Loriod -- tient une place essentielle dans le catalogue du compositeur, riche de plus de 80 pièces. Son nom restera aussi associé à l'orgue, qu'il a pratiqué pendant six décennies, jusqu'à sa mort en 1992, à l'église de la Trinité à Paris, où un grand cycle de concerts est programmé cette année.

Messiaen était organiste liturgique en catholique convaincu. Sa foi inébranlable se lit dans le titre voire le propos de ses oeuvres, comme dans "Et exspecto resurrectionem mortuorum" -- jouée 28 fois dans le monde en 2008 -- et dans son unique opéra, l'imposant "Saint François d'Assise" (1983), représenté à Varsovie et Amsterdam cette saison.

Le maître confessait une passion singulière pour l'ornithologie, convaincu que "les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète". Les cartes de visite de l'auteur de la "Turangalîla-Symphonie" (60 interprétations en 2008) le présentaient d'ailleurs comme "ornithologue et rythmicien", une façon de dire aussi son goût du rythme (d'inspiration hindoue notamment), associé à celui de la couleur.

Cette "musique en vitrail", selon les mots de Messiaen lui-même, possède une expressivité et un pouvoir de séduction immédiats.

Mais l'homme, modeste, garde sa part de secret: un mystère que ne lèvera pas pleinement l'année "Messiaen 2008", en dépit de l'importance des hommages (festivals à Londres et en Suède, "automne" à Montréal, conférence internationale à Birmingham...) qui lui seront rendus, sans compter les parutions de disques et de livres.

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 18:42

o03.jpg                      Mes mains aux claviers de l'orgue de
                             Saint-Pierre-lès-Nemours.

L'ANGOISSE DE LA PAGE BLANCHE !

Me voici enfin sur la page du premier article de mon blog après quelques démêlés de
configuration, de mise en page... et ce n'est pas terminé !

Je voudrais faire de ce blog un espace sur lequel je pourrai, outre m'exprimer, donner des
informations et relater l'actualité musicale, raconter des annecdotes de musiciens, avec en prime une petite dose d'humour si possible.

N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.

Comme je suis un peu en manque d'inspiration (je me cherche encore sur ce blog...) je vais
vous rapporter aujourd'hui une annecdote parue dans le "Musical Progress" en 1913 :

On raconte qu'un chanteur de music-hall, voulant faire mettre en musique des paroles qui lui plaisaient beaucoup, résolut de s'adresser à un compositeur de grande popularité, il lui écrivit donc pour le prier d'harmoniser sa chanson et termina par ces mots : "Envoyez vite chant, si bon, j'enverrai chèque".
Et le compositeur de répondre : "Envoyez chèque, si bon, j'enverrai chant".

Repost 0
Published by Jean-Michel
commenter cet article